Article

Les dépenses de chauffage des français

Chaque année, les français dépensent en moyenne 1600€ pour chauffer leur bien immobilier. Alors certes, il y a des disparités en fonction du lieu où ils vivent en France et de la taille de leur bien immobilier, mais un peu moins d’un salaire médian par mois est dépensé en chauffage en moyenne chaque année.

Une telle dépense met donc en situation de précarité certains ménages en France. En effet, près de 22% des ménages français peinent à payer leurs factures de chauffage. Cependant, il existe des solutions pour réduire ses factures énergétiques, comme ne pas trop chauffer son bien immobilier et adapter la bonne température à chaque pièce de la maison, ou utiliser le bon combustible en fonction de ses moyens et de ses capacités pour chauffer son bien.

1. Evolution des dépenses de chauffage depuis 2013

1.-evolution-depenses-chauffageSur ces trois dernières années, les dépenses de chauffage ont légèrement évolué à la hausse puis à la baisse en France. La baisse des dépenses liées au chauffage entre 2014 et 2015 est notamment due à un hiver plus doux que d’habitude. Cette baisse, d’une centaine d’euros, permet donc aux français d’augmenter leur pouvoir d’achat.

Pour réduire vos factures de chauffage, il existe plusieurs solutions. N’hésitez pas à réduire légèrement la température demandée dans votre lieu d’habitation ou à couper le chauffage lorsque vous n’êtes pas chez vous, chaque petit geste peut devenir une économie !

Si vous ne souhaitez pas intervenir dans la gestion de votre chauffage, il existe des thermostats programmables ou intelligents qui peuvent réaliser ce travail à votre place. C’est le cas de Ween qui s’occupera du chauffage à votre place et vous fera ainsi économiser en moyenne 400€ par an. La technologie Ween permet de vous localiser et ainsi de vous offrir une maison chauffée uniquement lorsque vous en avez besoin. Pas de gaspillage, pas de superflu !

2. Quelle est la température intérieure des logements des français ?

2.-temperature-demandée

Alors que l’ADEME recommande en moyenne de chauffer son logement à 19°C, 69% des français chauffent au delà de cette température. Sachez qu’une différence de 1°C sur la température de son logement, c’est 7% en plus sur la facture de chauffage. Et  7% sur la facture moyenne des français, c’est un peu plus de 100€ !

Si vous souhaitez maîtriser votre consommation de chauffage et tenez quand même à être confortable chez vous, l’ADEME recommande de mettre un pull plutôt que d’augmenter le chauffage. Se sentir bien chez soi est très important mais il est tout aussi important de maîtriser ses dépenses énergétiques, votre porte monnaie et l’environnement vous remercieront !

Sachez encore qu’il est recommandé de ne pas avoir la même température dans toutes les pièces de la maison. En effet, vous pouvez avoir 2°C de moins dans la chambre (le cerveau ayant besoin de se refroidir pour s’endormir, mieux vaut ne pas trop chauffer la chambre) et 2°C de plus dans la salle de bains. Bien sûr, toutes ces températures sont des recommandations, mais sachez que le corps humain détecte rarement les différences de température en dessous de 1°C.

Dans le cas où vous vivez dans un logement à chauffage collectif et que vous n’êtes pas totalement maître de la température demandée dans l’immeuble, vous aurez l’obligation à partir de mars 2017, via la loi sur la transition énergétique, de poser des compteurs individuels dans votre appartement. Vous pourrez donc choisir une température plus faible individuellement et donc réaliser de substantielles économies sur vos factures de chauffage.

3. Quels combustibles les français utilisent-ils pour chauffer leur bien ?

3.-types-combustibles

En France, le chauffage électrique est le plus répandu (32% des ménages chauffent leur logement via l’électricité). Il est suivi de près par le fioul (29%) et le gaz (23%). 10% des français se chauffent au bois, souvent avec en complément un chauffage d’appoint. 4% des français se chauffent grâce à d’autres énergies, notamment au propane.

Cependant, ces données pourraient varier à l’avenir à cause de la hausse constante du prix de l’électricité (en moyenne 5% par an ces dernières années). En effet, les occupants de logement avec cheminée pourraient s’orienter vers un chauffage majoritairement à base de bois, le moins cher des combustibles de notre classement.

Une part importante des revenus étant consacrée au chauffage du bien immobilier, vous pouvez aussi vous tourner vers des énergies renouvelables. Si vous habitez une maison, vous pouvez toujours faire installer des panneaux solaires. Cependant, le soleil n’étant pas toujours présent, vous devez tout de même vous équiper d’un chauffage d’appoint. Vous pourrez néanmoins compter sur 40 à 50% de l’énergie produite par les panneaux solaire pour vous chauffer.

 

4. Les dépenses moyennes par type de combustible

gaz bois

En 2015, les ménages se chauffant à l’électrique sont ceux qui dépensent le plus (en moyenne 1757€). Ils sont suivis de ceux se chauffant au Fioul (en moyenne 1651€), puis de ceux se chauffant au Gaz (1596€ en moyenne) et ceux se chauffant au bois ferment la marche avec en moyenne 895€ (toutes les énergies ne sont pas représentées dans ces chiffres, mais 96% des énergies utilisées par les français).

Nous pouvons observer aussi une hausse constante des dépenses lorsque le chauffage est électrique. En effet, sur les 3 dernières années, les français ont dépensé en moyenne 10% de plus lorsqu’ils se sont chauffés à l’électricité. C’est 160€ en moyenne qui s’envolent dans les dépenses de chauffage.

Même constat pour le chauffage au bois. Même si les dépenses de chauffage sont inférieures d’environ 50%, les dépenses de chauffage au bois ont augmenté de près de 25% entre 2013 et 2015.

Le gaz est resté assez stable, accusant une baisse entre 2013 et 2014 de 0.5% puis une hausse de 3.4% entre 2014 et 2015.

Le fioul est le combustible qui s’en sort le mieux avec une baisse cumulée entre 2013 et 2015 de 22%, ce qui représente tout de même en moyenne 466€ de plus dans le portefeuille des français !

Pour conclure, peu importe votre source d’énergie pour chauffer votre bien, il existe de nombreuses solutions pour diminuer vos factures. Nous avons abordé la baisse d’1°C dans votre habitation, la mise en place d’un thermostat intelligent et connecté comme Ween, l’installation de compteurs individuels dans le cas de logements à chauffage collectif. Il existe aussi de nombreuses solutions pour mieux isoler les murs et les fenêtres (souvent accompagnées de crédit d’impôt). N’hésitez pas à vous renseigner !

 

 

 

Données : www.quelleenergie.fr